en  es  fr  it  pt-pt 

« Si quelque chose doit saintement nous préoccuper et inquiéter notre conscience, c’est que tant de nos frères vivent sans la force, la lumière et la consolation de l’amitié de Jésus-Christ, sans une communauté de foi qui les accueille, sans un horizon de sens et de vie[1] ».

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

A la dernière mission Saint-Séverin, deux d’entre nous ont rencontré un homme et une femme d’origine portugaise, habitants de la petite couronne. Ils accueillirent les missionnaires avec étonnement et joie  : c’était la première fois qu’on leur parlait du Christ depuis leur arrivée en France ! On n’imagine pas à quel point la présence de frères et de sœurs, croisés par la seule oeuvre de la Providence dans les rues de Saint-Michel, peut apporter la consolation.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

 

Au cours de cet échange fugitif, Jésus vient regarder Lui-même les personnes rencontrées, à travers les regards d’amitié que nous leur donnons. Dans les deux Notre Père (un en portugais, un en français !) qui ont fini la rencontre, c’est encore Jésus qui priait et apprenait à prier à chacun dans la langue de l’autre.

 

 

 

Le pape François rappelle : « Dehors, il y a une multitude affamée, et Jésus nous répète sans arrêt : « Donnez-leur vous-mêmes à manger » (Mc 6,37)[2]« .

Jésus désire tant offrir son amitié à travers nous !

Camille, missionnaire à St Séverin, mars 2016

 

 


[1] Pape François, La joie de l’Evangile

[2] ibid !

Laissez votre commentaire

  • Super-missionnaires de l’Amour…

    Homme et Dieu, descendu du ciel, il a déployé sur la terre ses « super-pouvoirs » pour sauver l’humanité du péché.

  • Raphaël Cornu-Thénard

    Responsable du mouvement Anuncio 39 ans, architecte associé chez CLCT-Architectes et père de 4 enfants, Raphael est à l’initiative de […]