en  es  fr  it  pt-pt 

BLOP-1

le père Bruno Lefevre Pontalis est vicaire général du diocèse de Paris et référent ecclésial pour Anuncio. il est chargé par le cardinal André Vingt-Trois de mener la grande mission d’évangélisation AVENT 2014.

le père Bruno nous exhorte à être plus saints pour être des témoins en actes et en vérité :

« Au moment où nous allons vivre un temps fort missionnaire, demandons-nous dans quel sens, pour nous chrétiens du XXIème siècle, orienter notre action missionnaire ? Certes, chacun aura à répondre à l’exigence de la mission en fonction de son tempérament, de ses capacités, de son éducation, des conditions concrètes dans lesquelles il est placé. Il n’y a pas de recettes, cependant deux orientations peuvent être retenues.

La première c’est l’effort et le courage pour faire en sorte que notre vie soit davantage en accord avec les grandes exigences de l’évangile. Notre attitude de droiture, de recherche de la vérité pour nous-mêmes et pour les autres, la profondeur de notre vie spirituelle sont des conditions essentielles à l’annonce du message chrétien. La seconde orientation découle de la parole du Christ à ses disciples telle que nous la trouvons en saint Matthieu : “En vérité je vous le déclare : tout ce que vous lierez sur la terre sera lié au ciel, et tout ce que vous délierez sur la terre sera délié dans le ciel”. Cette parole adressée par Jésus à l’ensemble de ses disciples résume bien ce que Jésus n’a cessé de faire lui-même ici-bas. “Lier”, comme on lie des gerbes de blé avant de les rentrer dans les greniers, c’est rassembler, réunir, réconcilier. 
Jésus n’a cessé de tenter de rassembler les hommes : “Que de fois j’ai voulu rassembler tes enfants comme une poule rassemble ses poussins sous ses ailes”. Et sa prière avant sa mort concernait justement l’unité du monde : “Que tous soient un comme toi, Père, tu es en moi et que je suis en toi”. Rassembler tous les hommes dans l’amour du Père, telle fut la mission de Jésus.

Mais sa mission consistait aussi à “délier” c’est-à-dire à libérer les hommes de tout ce qui les aliène, de tous les esclavages et particulièrement du péché qui est sans doute l’aliénation la plus grave car il nous écarte de notre véritable destinée de bonheur.

Ces deux aspects de la mission de Jésus, il nous faut les poursuivre, chacun selon ses capacités. Rassembler, réconcilier n’est-ce pas un magnifique objectif ? Et travailler de toutes nos forces à libérer les gens, un bel idéal. N’est-ce pas cela continuer la mission de Jésus ? »

 

Laissez votre commentaire

  • Super-missionnaires de l’Amour…

    Homme et Dieu, descendu du ciel, il a déployé sur la terre ses « super-pouvoirs » pour sauver l’humanité du péché.

  • Raphaël Cornu-Thénard

    Responsable du mouvement Anuncio 39 ans, architecte associé chez CLCT-Architectes et père de 4 enfants, Raphael est à l’initiative de […]